Dropshipping : définition et présentation de ce business en ligne

Dropshipping : définition et présentation de ce business en ligne

Le développement de l’internet a contribué à l’essor de plusieurs activités pour gagner de l’argent et compléter ses revenus. Parmi elles, le commerce en ligne à travers le dropshipping ne cesse de prendre de l’ampleur. Ce dernier est aujourd’hui considéré comme l’une des meilleures opportunités sur le web. Si vous ignorez de quoi il s’agit et voulez en apprendre plus, je vous en parle ici.

Qu’est-ce que le dropshipping ?

Le dropshipping est un système très simple de vente en ligne. C’est une relation de vente et de livraison qui implique trois acteurs : le client ou consommateur, le distributeur et le fournisseur.

En réalité, le dropshipping consiste à mettre en place une boutique en ligne dans laquelle vous commercialisez des articles de différents fournisseurs (fabricants ou grossistes). Si l’un des produits que vous proposez intéresse un consommateur, il passera sa commande que vous transmettrez au dropshipper. Celui-ci se chargera alors de satisfaire la demande et de livrer l’article commandé. En échange, vous percevrez une commission sur la vente.

Le dropshipping peut concerner des produits éthiques et écologiques, dans ce cas on parle de dropshipping éthique comme présenté dans cet article :
https://www.journalducm.com/dropshipping-polemiques-drophipping-ethique-dropizi/

Comment fonctionne-t-il ?

Ce business en ligne se présente sous deux formes : le système de flux poussés et le système de flux tirés.

Le système de flux poussés

Ici, le dropshipper reçoit directement les commandes des consommateurs. Il se chargera d’adapter les quantités à produire à la demande. Dans ce cas, le fournisseur devra s’occuper des coûts de stockage liés à une surproduction éventuelle.

Le système de flux tirés

Contrairement au cas précédent, c’est le distributeur qui reçoit ici les commandes de ses clients. Il indiquera alors à son fournisseur les différentes quantités d’articles à produire. S’il y a donc surstock, c’est lui qui se chargera des coûts y afférents.

Dans l’un ou l’autre des cas, votre seul objectif est de générer des ventes et donc un chiffre d’affaires. Votre travail est principalement basé sur le choix des différents produits à commercialiser, la stratégie de communication et le marketing. Bien évidemment, vous devez au préalable veiller à choisir un fournisseur fiable.

De son côté, le dropshipper n’interfère pas avec votre activité. Il se charge juste de produire les quantités nécessaires et de gérer les stocks.

Comment lancer son premier site de dropshipping ?

Il existe de nombreuses solutions pour créer votre site de vente en ligne. Vous pouvez recourir à l’open source ou choisir les solutions SaaS. Toutefois, ces dernières constituent aujourd’hui l’option la plus appréciée des commerçants.

Les solutions SaaS

Cette alternative vous permet de lancer une boutique en ligne avec de grandes fonctionnalités professionnelles et à un prix très avantageux. Contrairement à l’open source où vous devez débourser une fortune pour avoir un site avec ce niveau de performance, cette solution se veut très accessible pour les débutants.

Les SaaS sont des plateformes e-commerce avec des fonctionnalités standards commercialisées aux internautes intéressés par le dropshipping. Elles sont accessibles à partir d’un abonnement mensuel, mais facturent également une commission sur les ventes réalisées. Les solutions SaaS vous proposent donc un site clé en main intégrant le nom de domaine, le design de pages, les fonctionnalités de back-office et l’hébergement.

Par ailleurs, elles ont mis en place un module qui vous permet d’entrer en contact avec des fournisseurs reconnus.

Quelques étapes pour créer votre site

Avant toute chose, vous devez choisir votre secteur d’activité et vos différents produits. Cela vous permettra de proposer à vos consommateurs des articles intéressants. Ensuite, vous devez les importer sur votre boutique e-commerce. Avec les solutions SaaS, cette étape se fait en un clic.

Vous devrez alors configurer votre boutique de vente. Il s’agira de nommer votre site, de créer des visuels attirants, de rédiger des descriptions de vos articles et de définir les moyens de paiement. Pensez à personnaliser le design pour vous différencier de votre concurrence.

Si vous n’avez pas de statut officiel, vous devez penser à la création de votre entreprise. Enfin, vous mettrez en place vos leviers mercatiques. Optimisez votre site pour un meilleur référencement et lancez quelques publicités.

Laisser un commentaire