ETATS GENERAUX DES COLLECTIVITES : BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN

tats_gnrauxLes Etats généraux des collectivités territoriales se sont réunis les 4 et 5 octobre derniers. Les élus locaux attendaient beaucoup de cette démarche qui devait leur permettre d’apporter leur contribution à la réforme des collectivités… Or, quelques jours avant, Marylise Lebranchu affirme que le projet de loi sur la réforme de l’Etat et de la décentralisation est prêt. On peut alors s’interroger : si tout est déjà écrit, que deviennent les attentes et les suggestions des élus locaux ? C’est leur faire bien peu de cas ! la création du Haut Conseil aux territoires n’est rien d’autre qu’une couche de plus dans un millefeuille administratif déjà trop compliqué.

Quant à l’annonce, inquiétante, de la baisse considérable des concours financiers de l’Etat, elle ne manque pas de cynisme de la part de responsables politiques qui n’ont cessé de dénoncer, quand ils étaient dans l’opposition, le manque de moyens accordé par l’Etat aux collectivités. François Hollande, venu conclure ces journées, n’a rien annoncé qu’on ne sache déjà : Acte 3 de la décentralisation, cumul des mandats et report des élections locales. Beaucoup de bruit pour rien