LES DEBATS NOCTURNES SONT-ILS VRAIEMENT EFFICACES ?

Séances nocturnesLors de la séance, au Sénat, le 3 Novembre dernier une discussion générale s’est engagée au sujet de la proposition de Loi du Groupe socialiste visant à rendre obligatoire l’école dès 3 ans. Quelle perte de temps… 99% des enfants âgés de 3 ans sont déjà scolarisés. Autant dire qu’on rend obligatoire ce qui l’est déjà !

L'ensemble des sénateurs socialistes ont d'ailleurs souhaité qu'elle soit une des premières dispositions examinée par la haute assemblée.

Je me suis indigné de cette nouvelle proposition de loi qui « rend obligatoire ce qui l'est déjà » quand on sait que 99% des enfants âgés de 3 ans sont déjà scolarisés.

Sachons être économes de textes, règlements et normes ! Tout cela a un coût, énorme pour le contribuable, parfois insupportable pour nos collectivités. Mon collègue Jean-Jacques Pignard, sénateur du Rhône, a fait une déclaration frappée au coin du bon sens : « Oui, nous sommes d'accord pour engager ce débat ; non, nous ne sommes pas favorables à un texte de circonstance qui masque en fait une argumentation politique. Rendre obligatoire ce qui va de soi...S'il faut inscrire l'évidence dans la loi, pourquoi ne pas y inscrire alors que le ciel est bleu quand il n'y a pas de nuages, l'herbe verte au début du printemps, les arbres rouges au cœur de l'automne... »

Cet exemple montre bien l'absurdité de certains sujets portés à nos débats. Quand on sait qu'ils peuvent avoir lieu la nuit, à 140 000 € l'heure de séance, permettez-moi de douter de leur efficacité ! La proposition de loi a finalement été retirée...après une nuit de débats !