En direct du Sénat : Projet de loi de finances rectificative, le Gouvernement remporterait le concours Lépine du bricolage budgétaire (11/12/2014)

PLFR2014Intervenu ce matin même au Sénat en tant que Vice Président de la Commission des finances, je  déplore le manque de sérieux du projet de loi de finances rectificative pour 2014 et les bricolages auxquels s'est livré le Gouvernement.


Je regrette que le Gouvernement ne facilite pas le travail de contrôle budgétaire du Parlement avec un examen de ce texte en Commission in extrémis, la veille du débat en séance publique.
Le PLFR est significatif du laxisme et de l'improvisation budgétaire avec, comme à l'accoutumée avec ce Gouvernement, des prévisions budgétaires bien trop optimistes, aucune justification des baisses considérables de recettes, et un dérapage des comptes publics. Le Gouvernement qui prétend poursuivre le redressement budgétaire creuse encore le déficit de plus de 13 milliards d'euros. Il faut ajouter à cela, 77 articles ajoutés, dont la moitié par le Gouvernement .Les dépenses publiques censées diminuer, augmentent de 16 milliards d'Euros en 2014.

Je demande au Gouvernement de mener 5 réformes fondamentales :
-la réforme du marché du travail ; avec un retour sur les 35h et l'abaissement des seuils sociaux... ;
- la réforme des retraites vers la convergence du public et du privé et la retraite à point ;
- la Réforme de l'Etat et de la carte administrative territoriale pour moins d'administration et plus d'efficacité et d'économie ;
-la réforme de la formation, de l'enseignement et de la recherche pour adapter nos savoirs à l'évolution d'une économie mondialisée ;
-la réforme fiscale pour des impôts lisibles, simples, à assiette large et à taux faibles, prélevés à la source.
A un moment où quelques perspectives positives donnent à espérer avec la baisse de l'euro, du pétrole, des taux d'intérêts et des taux d'épargnes aux particuliers, il est regrettable que Gouvernement trouve plus d'énergie à bricoler un budget plutôt qu'à œuvrer sérieusement et efficacement au redressement de la France.